Votre recherche :

« C’est une double peine »: quand la victime d’abus sexuel subit le déni familial

Dans « Les Chatouilles », en salles ce mercredi 14 novembre, Andréa Bescond, abusée sexuellement à 9 ans par un « ami de la famille », raconte aussi comment une partie de sa famille a remis en cause son récit après le procès, même en ayant entendu aux assises les aveux de son violeur. Subissant ainsi après son viol, un deuxième traumatisme : le déni familial.

lci.fr

Proposer un article