Votre recherche :

Étiquette : Famille

Séminaire DERVI – Taire, confier, révéler : Le secret, de l’intime au social

Afin d’éclairer l’inceste et de mieux comprendre ce qui empêche ou permet de le dire, de l’entendre et de le restituer aujourd’hui, le séminaire, animé par les anthropologues et les historiennes de la recherche ANR DERVI (« Dire, Entendre, Restituer les Violences Incestueuses »), propose de réfléchir à la thématique du secret, dans une perspective large.

  • Séminaire de recherche interdisciplinaire (EHESS, Paris)
  • Le séminaire se tiens un jeudi par mois de 16h00 à 19h00
  • Lieu : EHESS, 54 boulevard Raspail 75006 Paris – Salle : A05-51, 5ème étage
  • Programme (pdf)

Séance 1. Jeudi 28 novembre 2019 : Secret(s) et fiction
Séance 2. Jeudi 6 février 2020 : Secret(s) de famille, traces et transmission
Séance 3. Jeudi 26 mars 2020 : Secret(s) de la confession et Église
Séance 4. Jeudi 30 avril 2020 : Secret(s) des origine(s) : l’adoption
Séance 5. Jeudi 28 mai 2020 : Secret(s) et travail social
Séance 6. Jeudi 11 juin 2020 : Secret(s) et crimes contre l’humanité
Séance 7. Jeudi 18 juin 2020 : État, droit(s) au(x) secret(s), identités

Séminaire organisé par Anne-Claude Ambroise-Rendu (CHCSC/Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines), Sylvaine Camelin (LESC/Paris-Nanterre), Anne-Emmanuelle Demartini (Pléiade/Paris-13), Julie Doyon (FNS-Fribourg/Paris-13), Charlie Duperron (CEMS/EHESS-CNRS), Fabienne Giuliani (CEMS/EHESS-CNRS), Léonore Le Caisne (CEMS/EHESS-CNRS)

dervi.hypotheses.org

« C’est une double peine »: quand la victime d’abus sexuel subit le déni familial

Dans « Les Chatouilles », en salles ce mercredi 14 novembre, Andréa Bescond, abusée sexuellement à 9 ans par un « ami de la famille », raconte aussi comment une partie de sa famille a remis en cause son récit après le procès, même en ayant entendu aux assises les aveux de son violeur. Subissant ainsi après son viol, un deuxième traumatisme : le déni familial.

lci.fr

Colloque : La violence en famille

Calenda - Le calendrier des lettres et sciences humaines et sociales

Appel à communications

La famille est tantôt présentée comme le dernier refuge des hommes et des femmes, dans un monde turbulent et imprévisible, tantôt comme une « institution » passéiste et délétère. Le célèbre cri d’André Gide dans Les Nourritures terrestres (1927) : « Familles je vous hais », dénonce le repli sur soi, les bonheurs égoïstes, les « foyers clos » et les « portes refermées ». Le  présent colloque a pour visée de s’attacher à la face sombre de la cellule familiale et de s’arrêter tout d’abord sur les transgressions, puis de traiter de la place, du rôle et des interactions entre victimes et auteurs et enfin de s’interroger sur la place des enfants.

  • 10 – 11 – 12 avril 2019
  • Lieu : Poitiers
  • Université de Poitiers, CNRS, MSHS-CPER-FEDER Insect, Union Européenne, Grand Poitiers, Grand Angoulême, Région Nouvelle Aquitaine
  • Appel à communications (pdf)

calenda.org

Replay : Dans les yeux d’Olivier – Rejeté par les siens

Olivier Delacroix part à la rencontre de femmes et d’hommes qui ont été rejetés par leurs proches. Parce qu’ils dérangeaient, par leur présence ou leurs opinions, ou parce qu’ils avaient fait des choix de vie différents, ils ont été bannis. A l’âge de 45 ans, Valérie a publié un livre dans lequel elle explique avoir été victime d’inceste de la part de son père et de son oncle lorsqu’elle était enfant. Sa famille la rejette alors définitivement. […]

france.tv

Dans les yeux d’Olivier : Rejeté par les siens

Rejeté par les siens

À l'âge de 45 ans, Valérie a publié un livre dans lequel elle explique avoir été victime d'inceste de la part de son père et de son oncle lorsqu'elle était enfant. Sa famille la rejette alors définitivement. ➡ Son témoignage à voir dans "Rejeté par les siens", #DLYO inédit, ce mercredi sur France 2 à partir de 22.45

Publiée par Dans les yeux d'Olivier sur mardi 1 mai 2018

 

À l’âge de 45 ans, Valérie a publié un livre dans lequel elle explique avoir été victime d’inceste de la part de son père et de son oncle lorsqu’elle était enfant. Sa famille la rejette alors définitivement.

  • Son témoignage à voir dans « Rejeté par les siens », #DLYO inédit, ce mercredi sur France 2 à partir de 22.45

facebook.com

Arte Regards 11/12 : Quand les parents deviennent des bourreaux

31 min.
Disponible : 11/12/2017 au 10/01/2018
Prochaine diffusion : lundi 11 décembre à 13h00

Chaque jour en Allemagne, cinquante enfants sont victimes de maltraitance. Et trois d’entre eux meurent chaque semaine des suites de leurs blessures. Selon les statistiques en matière de criminalité, ce chiffre serait toutefois beaucoup plus élevé. La légiste Dragana Seifert dirige le centre d’expertise infantile à l’hôpital universitaire de Hambourg. À ce titre, elle est probablement outre-Rhin la médecin qui examine le plus d’enfants maltraités, négligés ou abusés sexuellement. Parallèlement, le programme national de prévention Babylotse vise à apporter de l’aide aux jeunes parents dépassés par le quotidien afin d’éviter qu’ils n’aient recours à la violence.

arte.tv

La conversation sexuelle en famille : tabou jusqu’au bout ?

Le plus essentiel des interdits sexuels n’a rien perdu de sa splendeur : peur de l’inceste oblige, en famille, on ne parle pas de « ces choses-là ». Avec nos parents, avec nos enfants, nous entrons dans un espace sanctuarisé, protégé de la sexualité… du moins théoriquement. Du moins jusqu’au jour où il faut en parler. La conversation existe dans les faits, et prétendre que le dialogue devrait ne jamais avoir lieu est une hypocrisie.

lemonde.fr