Votre recherche :

>> Recherche avancée

Étiquette : Mié Kohiyama

Pour ou contre l’imprescriptibilité des crimes sexuels

Débat –

Un collectif demande un seuil d’âge de non-consentement à 15 ans, et 18 ans en cas d’inceste, l’imprescriptibilité des crimes sexuels sur mineurs. Deux avocats dénoncent les conséquences qu’aurait une telle mesure sur les victimes.

  • Pour : L’heure de la tolérance zéro a sonné
  • Contre : L’imprescriptibilité créerait plus de désillusions auprès des victimes

liberation.fr

La déflagration « MeTooInceste », vue de l’Isère

On estime à six millions le nombre de Français qui ont subi l’inceste. Le silence des victimes qui avaient honte a longtemps fait perdurer ce tabou et protéger les violeurs. Mais aujourd’hui, les mentalités changent et la parole se libère. Des milliers de témoignages s’accumulent sur #MeTooInceste.

francebleu.fr

Inceste : « Il se passe quelque chose d’historique »

Comment les médias couvrent-ils le sujet de l’inceste ? La psychiatre Muriel Salmona, la sociologue Alice Debauche et la fondatrice de l’association MoiAussiAmnesie Mié Kohiyama reviennent sur les séquences médiatiques qui ont marqué et fait évoluer la couverture du sujet.

  • Durée de 1h14

arretsurimages.net