Votre recherche :

>> Recherche avancée

Agressions sexuelles de mineurs : le tabou n’est pas celui qu’on croit

Par Patric Jean –

Bien que l’on mesure que 6% des enfants subissent des agressions sexuelles ou des viols essentiellement dans le cadre familial, chaque affaire reste traitée comme un fait divers et le silence décrit comme celui d’une famille en particulier. Pourquoi la justice reste-t-elle à ce point impassible quand elle classe 70% des plaintes de ce type ?
blogs.mediapart.fr

S'abonner à la newsletter