Votre recherche :

>> Recherche avancée

Étiquette : RTS

Replay – Inceste, l’épreuve de la parole

Suisse –

Elles ont entre 16 et 72 ans, certaines sont connues, comme l’ex-miss suisse Sarah Briguet, les autres parlent pour la première fois. Des mots crus et lourds à la mesure du poids qui les a étouffées pendant des années. Leur enfance a été brisée, souillée par un père ou un oncle. Les plus jeunes ont été entendues quand elles étaient enfant, les autres sont restées murées dans leur silence. Elles témoignent aujourd’hui pour briser le tabou et pour que l’inceste ne continue plus à détruire en silence.

  • Temps présent – RTS
  • Reportage de Laurence Gemperle et Frank Preiswerk
  • Durée : 55m

rts.ch

Podcast – Pourquoi reste-t-on sourds et aveugles face à l’inceste?

Le #MeTooInceste a mis au jour l’ampleur du phénomène, même si, en France comme en Suisse, il existe très peu de données chiffrées sur les cas d’abus sexuels commis sur des enfants au sein d’une famille. Pourquoi sont-ils entourés d’un si grand silence? L’anthropologue Dorothée Dussy a travaillé sur la question.

rts.ch

#MeTooInceste et le témoignage de Thérèse Michot dans Mise au Point

rts.ch

En Suisse, la difficile prise de parole des victimes d’inceste

Le tabou de l’inceste commence à s’étioler en France suite à la publication du livre de Camille Kouchner, qui dénonce les agressions incestueuses auxquelles se serait livré le politologue Olivier Duhamel. En Suisse, la parole peine encore à se libérer. Témoignages.

rts.ch

Le témoignage de Nano: ma mère, mon agresseur – Radio – Play RTS

Nano a 47 ans. Il est depuis 20 ans à l’assurance invalidité. Pour cause: son enfance traumatisante. Depuis sa naissance jusqu’à ce qu’il soit un jeune adulte, sa mère a abusé psychologiquement et sexuellement de lui. Une mère inceste et pédophile, c’est certainement le plus grand tabou de notre société. Comment celle qui nous donne la vie peut-elle aussi nous la briser ? Nano a décidé d’en parler courageusement à « La ligne de cœur ». (Durée : 17m)

rts.ch

Enfants abusés: la réparation est-elle possible ?

Pourquoi Grand-papa n’est-il pas en prison ?

Dans cette famille, le grand-père s’est livré à des attouchements sur ses deux petites filles âgées de 3 et 5 ans. La mère l’a surpris et une plainte a été déposée. Le procès vient d’avoir lieu, le prévenu a été reconnu coupable et condamné à 20 mois de prison avec sursis. Un procès peut-il contribuer à calmer la douleur des victimes? Nos institutions, qui s’appuient sur des lois que le peuple a voulu durcir, rendent-elles justice aux victimes ?

rts.ch