Votre recherche :

>> Recherche avancée

Étiquette : Christine Angot

Christine Angot décortique les mécanismes de l’inceste dans « Le voyage dans l’est »

Avec « Le voyage dans l’est », Christine Angot décortique les étapes et les mécanismes de l’inceste, l’ascendance d’un père sur sa fille et le silence qui l’entoure, à la fois de la part des victimes et des coupables, mais aussi de leur entourage et de la société toute entière. En 2021, un an après le choc de « La familia grande », le livre de Camille Kouchner, la société a-t-elle changée sur la question de l’inceste ? Peut-on en venir à bout ? Peut-on vraiment comprendre sans être soi-même victime ?

  • Quotidien du 31 août 2021 – TMC
  • Replay disponible 30 jours – Durée  : 18m

(suite…)

Christine Angot : « Si vous commencez à dire les mots [de l’inceste] vous allez avoir des images dans la tête »

Christine Angot, écrivain, auteure du roman « Le Voyage dans l’Est »  (Flammarion), est l’invitée de 7h50.

franceinter.fr

Lettre ouverte de Christine Angot à Éric Dupond-Moretti

« Il n’y a pas d’inceste consenti, Monsieur le Ministre. Ce sont deux mots qui ne vont pas ensemble. »

Lire aussi :

brut.media

Inceste : pour Christine Angot, quand un enfant devient victime, « il faut tenir, la question c’est survivre »

Christine Angot est l’invitée du Grand entretien. Pour la première fois depuis la publication du livre de Camille Kouchner, « La familia grande », elle accepte de s’exprimer sur le problème de l’inceste.

 

  • L’invité de 8H20 : Le Grand entretien
  • Diffusé le 21 janvier 2021 – Durée : 21min

franceinter.fr

Catherine Corsini : « Etre cinéaste, c’est toujours se demander ce que l’on choisit à la fin. Et c’est aussi ce que raconte le film »

Dans ce film, Catherine Corsini adapte le roman de Christine Angot qui relate l’histoire de Rachel, une jeune fille modeste qui, à la fin des années 50, rencontre un jeune homme, Philippe, issu d’une famille bourgeoise. De cette brève liaison va naître une petite fille. Philippe, refusant de se marier, elle devra l’élever seule, mais, pendant dix ans, n’aura de cesse de se battre pour que le père reconnaisse sa fille.

En 2015, Christine Angot écrit l’Amour impossible où elle décrit la passion amoureuse d’un homme et d’une femme, l’enfant qui en naît, le combat d’une mère pour faire reconnaître son enfant; mais aussi une époque, où la parole se délit, les villes et les logements se modernisent, la vie des femmes approche des libertés jusque là inconnues. Elle y décrit aussi l’inceste, et le silence, l’aveuglement comme conséquence de la perte de confiance en soi, et la violence intime comme ressort d’oppression sociale.

franceculture.fr

The Challenge of “L’Inceste” and “The Incest Diary”

Reviewers of “L’Inceste” avoided calling it porn, but, as with “The Incest Diary,” it provoked severe discomfort: Is there any part of this that we enjoy reading? Just as Angot and the author of “The Incest Diary” struggle with the question of whether they were complicit in their own abuse, readers of their books may grapple with the same question. Are we voyeurs or witnesses? Do we judge the women’s behavior, and, if so, according to what ethical standard?

newyorker.com