Votre recherche :

>> Recherche avancée
Article

La place du professionnel de santé face aux violences intrafamiliales (Dossier)

Fiche mise à jour le 29 avril 2022

Description

Présentation de l'éditeur :

Dossier coordonné par Laura Chevreau & Timothy James –

Ce numéro spécial traitant de « La place du professionnel de santé face aux violences intrafamiliales » est le fruit de la réalisation de deux colloques réalisés, d’une part à l’initiative des doctorants du Réseau doctoral en santé publique de l’École des hautes études en santé publique (EHESP) et, d’autre part à l’initiative de l’Institut Droit et Santé. Le premier colloque, qui s’est en effet tenu le 4 mars 2021, a abordé la question de la place du professionnel de santé au sein des violences conjugales. Le second eu lieu le 1er juillet 2021 et a prolongé cette analyse afin de traiter plus spécifiquement de cette question à l’égard des personnes mineures dans le cercle familial.

C’est donc tout naturellement que l’Institut Droit et Santé a fait le choix de publier, en un numéro unique, les contributions de ces deux colloques. Il convient de préciser que si à certains égards, l’intervention, telle qu’elle fut présentée lors du colloque, est retranscrite, elle fût modifiée à d’autres par l’auteur lui-même afin d’englober l’intégralité de la thématique du numéro. Par ailleurs, et pour les besoins de ce numéro spécial, l’Institut a fait le choix d’élargir davantage encore le spectre des contributeurs en sollicitant, non seulement les différents ordres professionnels, mais également des éclairages internationaux permettant d’éclairer le lecteur et de comparer nos systèmes juridiques. L’une des caractéristiques que partage l’Institut Droit et Santé avec le Réseau doctoral en santé publique de l’EHESP repose dans le fait de rechercher la pluridisciplinarité en toutes circonstances. Cela se manifeste à travers la diversité de statuts des auteurs dont la richesse des propos se retrouve dans ce numéro spécial.

Sommaire :

  • De la violence comme moyen de cohésion familiale à la violence comme cause de désagrégation familiale (Timothy James – pp. 13-20)
  • Les avancées législatives en matière de protection des conjoints victimes de violences conjugales (Bérangère Couillard – pp. 21-23)
  • Les avancées législatives en matière de protection des mineurs victimes de violences (sexuelles) (Alexandra Louis – pp. 24-27)
  • Approches sociologiques des violences intrafamiliales envers les enfants : vulnérabilités sociales et relationnelles (Gillonne Desquesnes – pp. 28-34)
  • Femmes victimes de violence conjugale en France : estimation de la prévalence des violences et de la divulgation des faits à un tiers, facteurs associés et comparaison à la population consultant en médecine légale (Alice Barbier et Thomas Lefèvre – pp. 35-44)
  • Les auteurs de violence contre leur partenaire intime. Diversité des logiques d’action et des enjeux de soin (Éric Macé – pp. 45-48)
  • Emprise dans les violences conjugales et la maltraitance infantile (Liliane Daligand – pp. 49-52)
  • Les nouveaux défis des professionnels de santé – à propos de la loi n° 2020-936 du 30 juillet 2020 luttant contre les violences au sein du couple (Ana Zelcevic-Duhamel – pp. 53-56)
  • Le devenir du secret professionnel médical en présence de violences intra-familiales (Bruno Py – pp. 57-60)
  • La difficile levée du secret médical pour le soignant complexifiée par la Loi du 30 juillet 2020 (Audrey Irastorza – pp. 61-65)
  • Secret médical et violences intrafamiliales : regard sur le droit suisse (Frédéric Erard – pp. 66-70)
  • Le secret médical et les violences intrafamiliales au Québec : quelques éléments de droit comparé (Maëlenn Corfmat – pp. 71-76)
  • Juges, médecins et soignants : ensemble pour mieux protéger des violences (Isabelle Lonvis-Rome – pp. 77-79)
  • Le rôle du Conseil national de l’Ordre des médecins en matière de violences intrafamiliales (Marie-Pierre Glaviano-Ceccaldi – pp. 80-83)
  • Rôle du professionnel de santé dans le dépistage et la prise en charge des violences intrafamiliales (Ghada Hatem-Gantzer – pp. 84-89)
  • La place du professionnel de santé face aux violences intrafamiliales sur l’enfant : état des lieux et perspectives (Gisèle Apter – pp. 90-97)
  • La place de l’infirmier face aux violences intrafamiliales (Véronique Péchey – pp. 98-104)
  • La place du masseur-kinésithérapeute face aux violences intrafamiliales (1) (Éric Brin – pp. 105-108)
  • La place du masseur-kinésithérapeute face aux violences intrafamiliales (2) (Conseil national de l’Ordre des masseurs kinésithérapeutes – pp. 109-115)
  • Le rôle des sages-femmes dans la lutte contre les violences intrafamiliales (David Meyer – pp. 116-118)
  • Le rôle du pharmacien d’officine face aux violences intrafamiliales (Paul Sougnac – pp. 119-122)
  • La prise en charge de la victime mineure ou devenue majeure (Gérard Lopez – pp.
  • Violences sur mineur commises dans le cercle intrafamilial : la répression des auteurs (Haritini Matsopoulou – pp. 123-129)
  • La lutte contre les violences intrafamiliales passe par une prise en charge individualisée des auteurs (Frédéric Lauféron – pp. 130-135)
  • Le suivi socio-judiciaire des auteurs de violences sur mineur : l’exemple de la Belgique] (Johan Vanderfaeillie – pp. 136-138)

Mots clés SantéPsy :

Médecin, Professionnel de santé, Violence familiale, Violence conjugale, Agression sexuelle intrafamiliale, Inceste, Enfant maltraité, Législation, Sociologie, Emprise, Secret professionnel, Secret médical, Dépistage, Infirmier, Masseur kinésithérapeute, Sage-femme, Pharmacien, Victime mineure, Prise en charge, Agresseur, Suivi socio-judiciaire

Détails

Genre : Actes, Colloque
Langue : français
Numéro de fiche : 854
Type de fiche : Article de périodique
Création : 07/04/2022
Dernière modification : 29/04/2022
Statut : Publié