Votre recherche :

>> Recherche avancée
Article de périodique

Les violences sexuelles en France : quand la parole se libère

Fiche mise à jour le 6 novembre 2020

En bref

Numéros : vol. 445
Date de publication : mai 2008
Etendue : 4 p.
Liens internet : Texte intégral du document

Description

Organismes :

Contexte de la Sexualité en France (CSF), Institut National d'Etudes Démographiques (INED)

Extrait du document :

La proportion de personnes ayant subi des agressions sexuelles au cours de leur vie est mieux connue depuis quelques années grâce à plusieurs enquêtes scientifiques menées auprès d’échantillons représentatifs de la population. De l’enquête Enveff menée en 2000 à l’enquête CSF menée en 2006, les déclarations de violences sexuelles ont doublé. Nathalie Bajos et Michel Bozon nous en expliquent les raisons, qui tiennent principalement à ce que ces violences sont de moins en moins tues.

Résumé :

L’enquête Contexte de la sexualité en France (CSF) de 2006 a demandé aux personnes interrogées si elles avaient subi des rapports sexuels forcés ou des tentatives au cours de leur vie, comme l’avait fait en 2000 l’enquête nationale sur les violences envers les femmes en France (Enveff). D’une enquête à l’autre les déclarations d’agressions sexuelles ont doublé, 16% des femmes et 5% des hommes déclarant en 2006 avoir subi des rapports forcés ou des tentatives de rapports forcés au cours de leur vie. L’augmentation des déclarations ne provient pas d’une fréquence accrue d’agressions, mais d’une plus grande propension à rapporter des événements de violence dans une enquête scientifique, liée à l’abaissement du seuil de rejet de ces violences.

Mots clés SantéPsy :

Agression sexuelle, Statistique, Population, Représentation sociale

Détails

Genre : Résultats d'enquête
Langue : français
Format : tables, graphiques, bibliographie
Numéro de fiche : 514
Type de fiche : Article de périodique
Création : 06/11/2020
Dernière modification : 06/11/2020
Statut : Publié