Votre recherche :

>> Recherche avancée
Article de périodique

La résistance au dévoilement en contexte d’audition chez les enfants présumés victimes d’agression sexuelle : une conceptualisation multidimensionnelle

Fiche mise à jour le 16 octobre 2020

En bref

Numéros : vol. 1, nº 5
Date de publication : mars 2016
Etendue : pp. 22-40
Liens internet : Texte intégral du document, DOI

Description

Titre du dossier :

L’inceste fraternel

Présentation de l'éditeur :

Objectifs. Il émerge de la littérature un manque de constance des résultats au sujet des taux de révélation d’une agression sexuelle (AS) durant l’enfance. Les études concernées ont pour la plupart examiné cette problématique à l’aide d’une catégorisation dichotomique (dévoilement/non-dévoilement). La présente étude propose une conceptualisation multidimensionnelle plus étendue plutôt qu’avec exclusivement deux catégories du dévoilement (oui/non). Trois groupes d’enfants ont donc été formés et comparés entre eux : dévoilement sans résistance (Groupe 1), dévoilement avec résistance (Groupe 2) et résistance et absence de dévoilement (Groupe 3). L’étude explore également les différences entre les trois groupes en ce qui a trait aux caractéristiques des enfants, des AS et des techniques d’auditions afin de dégager les facteurs associés à la résistance au dévoilement.

Méthodologie. L’échantillon est composé de 61 enfants présumés victimes d’AS âgés entre 3 et 14 ans interrogés lors de l’audition effectuée par des policiers formés au protocole d’audition du NICHD. Les réponses des enfants, leur contenu de même que les techniques d’auditions employées ont été recueillies à partir des transcriptions des auditions. Ces données ainsi que celles inhérentes aux caractéristiques des enfants et des agressions ont ensuite été analysées en fonction des trois groupes.

Résultats. Les analyses indiquent que les comportements des enfants et des interviewers varient d’un groupe à l’autre. L’âge influence significativement le dévoilement (les enfants de moins de 5 ans sont les seuls à ne pas dévoiler) et la bonne collaboration durant l’entretien (52% des enfants non-résistants sont âgés de plus de 9 ans). La résistance est augmentée lorsque l’AS est intrafamiliale et plus sévère (avec pénétration). Les interviewers posent plus de questions et reçoivent des réponses plus détaillées des enfants non-résistants. Le degré de résistance reste constant entre la phase prédéclarative et la phase déclarative pour la majorité des enfants.

Conclusion. L’hétérogénéité des trois groupes met en lumière la pertinence pour les études futures d’aborder la question du dévoilement en contexte d’audition sous un angle multidimensionnel plutôt que dichotomique.

Sommaire :

Introduction

  • La controverse entourant le taux de dévoilement
  • Facteurs influençant le dévoilement
  • Conceptualiser le dévoilement autrement que de manière dichotomique
  • Objectifs de la présente étude

Méthodologie

  • Participants et déroulement de l’étude
  • Instruments de mesure

Résultats

  • Caractéristiques des agressions sexuelles
  • Caractéristiques des enfants
  • Caractéristiques des auditions

Discussion

  • Caractéristiques associées au dévoilement
  • Caractéristiques des enfants
  • Caractéristiques des agressions sexuelles
  • Caractéristiques des auditions

Mots clés SantéPsy :

Agression sexuelle, Victime mineure, Abandon du traitement, Abandon d'enfant, Protocole, Entretien

Mots clés Prisme :

Audition de l'enfant, Résistance

Mots clés libres :

Dévoilement, NICHD, Protocole d’audition

Détails

Langue : français
Format : tables, notes
Numéro de fiche : 489
Catalogue(s) : CRIAVS
Type de fiche : Article de périodique
Création : 16/10/2020
Dernière modification : 16/10/2020
Statut : Publié