Votre recherche :

Étiquette : Thyma

Circulez, y’a rien a voir : figures du désaveu ou la parole empêchée

Faire-savoir pourrait aussi en être le titre, et cela selon deux essais d’écriture :

  • le premier, œuvre de Anne L, victime d’inceste, se présente comme un témoignage composé de fragments d’expériences de vie dont tous ont en commun leur caractère d’insupportable et d’incompréhensible ; sa force tient à ce qu’il se refuse à jouer de la compassion et parvient à faire partager au lecteur par le malaise, sinon de sidération qu’il suscite, ce qu’aucune forme d’émotion commune n’est capable d’approcher ;
  • le second, rédigé par un professionnel travaillant dans le cadre d’une consultation spécialisée en victimologie, consiste en un commentaire de ce premier texte, non que celui-ci ne se suffise à lui-même, mais parce qu’il importait d’en tirer des leçons, en l’occurrence de tenter d’analyser ce qui fait encore aujourd’hui bien trop souvent obstacle à la compréhension et à la juste prise en compte de ce qu’est être-victime, ici d’un inceste, notamment la nécessité de développer des modalités de prise en charge, juridiques, sociales et psychologiques spécifiques.

thyma.fr

Réflexions sur l’inceste en Israël

L’interdit de l’inceste existe dans toutes les sociétés humaines. Il a un caractère universel.Il aide les êtres humains à passer de la Nature à la Culture (C. Levi-Strauss, 1967).Pourtant, c’est un sujet dont on parle peu en Israël (comme partout ailleurs), ou le moins possible, car il perturbe trop les sphères religieuse, émotionnelle, familiale, sociale, à cause de la confusion des rôles, des générations, et donc des sentiments de “תוהו ובוהו” ou “tohu-vabohu“ qu’il engendre dans le pays, comme dans tout groupe humain.

thyma.fr