Votre recherche :

>> Recherche avancée

Étiquette : Québec

Capsules vidéo – L’agression sexuelle, ça arrive aussi aux garçons

L’abus sexuel ça arrive aussi aux garçons. Le Collectif National sur la Victimisation Sexuelle au Masculin (CNVAM) présente ces 5 capsules vidéo de sensibilisation recueillant les témoignages d’hommes ayant vécu des situations d’abus sexuel en enfance.

    1. L’agression sexuelle, ça arrive aussi aux garçons (10/10/20)
    2. Briser le silence de l’agression sexuelle en enfance (19/10/20)
    3. Demander de l’aide en tant qu’homme victime d’agression sexuelle (16/10/20)
    4. Hommes victimes d’agression sexuelle : Accueillir le dévoilement (16/04/21)
    5. Guérir en tant qu’homme victime d’agression sexuelle (7/03/22)

Lire aussi : Cela arrive aussi aux garçons (Actualites UQAM – 22/03/22))

cnvam.natachagodbout.com

Le courageux témoignage d’une fillette agressée par son grand-père

Canada –

L’agression sexuelle d’un enfant par un proche a l’effet d’une bombe sur la famille et sur les proches, mais du soutien existe. La Fondation Marie-Vincent vient en aide aux enfants qui ont subi de la violence sexuelle ainsi qu’à leur famille, afin de s’en sortir. L’animateur du TVA Nouvelles, Pierre Bruneau a rencontré Florence, une fillette qui a été agressée sexuellement par son grand-père paternel et qui a eu recours au soutien de la fondation.

tvanouvelles.ca

La parole des victimes de ​violences sexuelles à livre ouvert

Camille Kouchner, Vanessa Springora ou encore Sarah Abitbol : de plus en plus de Françaises optent pour l’écriture d’un livre plutôt que pour un message sur les réseaux sociaux pour raconter les agressions sexuelles qu’elles, ou des membres de leur entourage, ont subies. Un phénomène qui trouve aussi écho au Québec dans les dernières années. Le livre serait-il la voie idéale pour libérer la parole des victimes et briser les tabous ?

ledevoir.com

La parole des victimes de ​violences sexuelles à livre ouvert

Camille Kouchner, Vanessa Springora ou encore Sarah Abitbol : de plus en plus de Françaises optent pour l’écriture d’un livre plutôt que pour un message sur les réseaux sociaux pour raconter les agressions sexuelles qu’elles, ou des membres de leur entourage, ont subies. Un phénomène qui trouve aussi écho au Québec dans les dernières années. Le livre serait-il la voie idéale pour libérer la parole des victimes et briser les tabous ?

ledevoir.com

Inceste : oublie et tais-toi

À qui oserait parler, on impose le silence afin de préserver l’image familiale. Dire l’inceste, briser ce silence affirmant que cela existe demeure une démarche de haute trahison dans les familles incestueuses.

huffingtonpost.ca

«On ne guérit jamais complètement de l’inceste»

Durant la moitié de sa vie, Brigitte Ouellet a porté un lourd secret. Agressée sexuellement de 10 à 17 ans par son père, cette femme a vécu de longues années sous le joug de son bourreau. Elle a finalement trouvé le courage de le traîner en justice après qu’il eut menacé ses enfants.

journaldemontreal.com

Le poids du silence

Peu de mots traversent ce roman graphique, mais un ressenti palpable nous happe notamment dans les quelques tentatives que prend Luna pour rejoindre sa mère.

ledevoir.com

Québec : Les demandes d’aide se multiplient au CALACS

S’ils sont plus nombreux, les cas soulevés à La Chrysalide ne sont pas nécessairement liés à de l’inconduite ou à du harcèlement en milieu professionnel, comme cela a été le cas dans les médias. «C’est très diversifié. De façon générale, nous avons beaucoup de cas en lien avec de l’inceste […]».

larevue.qc.ca