Votre recherche :

>> Recherche avancée

Étiquette : L’Express

Articles de presse en accès abonné parus suite à l’affaire Duhamel et à #MetooInceste


Fabienne Giuliani, historienne : « On a longtemps cru que l’inceste n’était commis que dans la classe ouvrière »
L’Obs / Rue89 – 24/01/21 – Article par  Emilie Brouze : Comment « le plus vieux tabou » a-t-il pu traverser les siècles ? Entretien avec Fabienne Giuliani, historienne spécialiste de l’inceste, qui explique comment la société française l’a longtemps minoré afin de protéger l’institution familiale.

Inceste : «La famille reste intouchable, on est dans une société très patriarcale»
Libération – 20/01/21 – Article par Cécile Bourgneuf : Le psychiatre Gérard Lopez explique l’incapacité de notre système à écouter les victimes et à combattre l’inceste, qui sévit dans tous les milieux.

L’historienne Fabienne Giuliani : «On a trop décrédibilisé la parole des enfants»
Mediapart – 20/01/21 – Article par Lénaïg Bredoux : Spécialiste de l’inceste, Fabienne Giuliani réagit au mouvement de prise de parole des victimes sur les réseaux sociaux consécutif à la publication du livre de Camille Kouchner. Elle rappelle comment, depuis la fin du XIXe siècle, on a peu à peu discrédité la parole des enfants. Et justifié le pire.

(suite…)

« Protégeons vraiment les enfants victimes de violences »

Dans cette tribune publiée par L’Express, des professionnels de l’enfance souhaitent que, dans le cadre du projet de loi renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes, soit étendue l’obligation de signalement des violences sur mineurs à l’ensemble des médecins.

lexpress.fr

« Victime de viols, j’ai souffert d’amnésie traumatique: mon cerveau me protégeait »

Victime d’inceste de la part de mon grand-père de 3 à 6 ans, j’ai longtemps oublié ces épisodes de ma vie. Il y avait des périodes où j’allais très mal. Je traversais des dépressions, j’étais angoissée -notamment à l’idée d’être touchée- je faisais des terreurs nocturnes, mais je ne me rappelais pas ces viols. Ce n’est qu’à l’âge de 18 ans que les premiers souvenirs sont apparus.

lexpress.fr