Votre recherche :

>> Recherche avancée

Étiquette : Allemagne

Arte Regards 11/12 : Quand les parents deviennent des bourreaux

31 min.
Disponible : 11/12/2017 au 10/01/2018
Prochaine diffusion : lundi 11 décembre à 13h00

Chaque jour en Allemagne, cinquante enfants sont victimes de maltraitance. Et trois d’entre eux meurent chaque semaine des suites de leurs blessures. Selon les statistiques en matière de criminalité, ce chiffre serait toutefois beaucoup plus élevé. La légiste Dragana Seifert dirige le centre d’expertise infantile à l’hôpital universitaire de Hambourg. À ce titre, elle est probablement outre-Rhin la médecin qui examine le plus d’enfants maltraités, négligés ou abusés sexuellement. Parallèlement, le programme national de prévention Babylotse vise à apporter de l’aide aux jeunes parents dépassés par le quotidien afin d’éviter qu’ils n’aient recours à la violence.

arte.tv

Allemagne : Rapport intermédiaire de la Commission indépendante d’enquête sur les abus sexuels sur mineurs en Allemagne

La Commission indépendante d’enquête sur les abus sexuels sur mineurs en Allemagne a présenté son premier rapport intermédiaire lors d’ une conférence de presse. En plus de documenter leur travail, le rapport comprend les premières conclusions des audiences confidentielles et des rapports écrits – histoires de victimes qui ont été exposées à des abus sexuels dans leur enfance, principalement dans la famille. [Traduction Titre & Texte non garantie]

aufarbeitungs kommission.de

Allemagne : « un enfant sur sept est victime d’agression sexuelle »

D’après les dernières recherches de la clinique universitaire d’Ulm, « un enfant sur sept est victime d’abus sexuel en Allemagne ». Des crimes qui ont lieu dans tout le pays et qui ne doivent pas être passés sous silence. ARTE Journal a rencontré Markus Diegmann qui, chaque week-end, arpente les marchés du pays. Son objectif : faire signer une pétition pour obtenir l’abrogation pure et simple du délai de prescription pour les abus sexuel sur mineur. Il a lui-même été victime de viols pendant son enfance, mais ne peut plus engager de poursuites judiciaires contre son agresseur.

arte.tv