Votre recherche :

Catégorie : Presse

Dix unités de soins pour les victimes de psychotraumatisme

Même si ces unités sont aujourd’hui présentées dans le cadre de la lutte contre les violences sexuelles, ce sont bien les attaques de Paris en 2015 et de Nice en 2016 qui ont révélé au grand jour l’insuffisance de l’offre de soins sur le trauma. « On a vu que l’urgence fonctionnait à peu près, mais que, sur le temps long, les victimes étaient dans une galère totale pour trouver des professionnels formés […]. Or quand on connaît l’impact majeur du psychotrauma sur la santé des personnes des années plus tard, on sait que mettre en place une prise en charge adaptée est une question de santé publique.

la-croix.com

Violences sexuelles sur mineur : le Sénat développe ses propres propositions

En octobre 2017, à la suite de l’affaire Weinstein et de l’annonce d’un projet de loi sur les violences sexuelles, la commission des lois du Sénat a décidé de lancer un groupe de travail transpartisan sur le sujet, mené par la sénatrice Marie Mercier (LR). Après avoir auditionné plus de 120 personnes, la mission a rendu son rapport début février. Si, sur l’allongement de la prescription et l’âge du non-consentement, le rapport adopte une position mitigée, il dresse d’autres pistes d’évolution.

dalloz-actualite.fr

The Challenge of “L’Inceste” and “The Incest Diary”

Reviewers of “L’Inceste” avoided calling it porn, but, as with “The Incest Diary,” it provoked severe discomfort: Is there any part of this that we enjoy reading? Just as Angot and the author of “The Incest Diary” struggle with the question of whether they were complicit in their own abuse, readers of their books may grapple with the same question. Are we voyeurs or witnesses? Do we judge the women’s behavior, and, if so, according to what ethical standard?

newyorker.com

Atteinte sexuelle sur une mineure de 11 ans : « Il était anormal qu’il n’y ait eu aucune instruction pour viol »

Au-delà des débats juridiques, « l’affaire Sarah » est devenue un emblème de la délicate question de l’âge du consentement sexuel. Elle est « vraiment à l’ordre du jour », même s’il « n’y aura pas de bonnes réponses », a souligné à franceinfo Martine Brousse, la présidente de La Voix de l’enfant, association qui s’est constituée partie civile dans cette affaire. Un dossier devenu si emblématique et médiatique qu’Emmanuel Macron s’est déclaré favorable à une évolution de la loi pour fixer un âge en dessous duquel une victime ne pourra jamais être considérée comme consentante.

francetvinfo.fr

Claude Ponti, tombé du nid

Les souvenirs des viols commis par son grand-père maternel lui sont revenus à 20 ans, une fois quitté le foyer familial. A cette époque, il a compris pourquoi il était « bizarre » ; atteint de stress post-traumatique, conclurait-on aujourd’hui : obligé de repérer, en entrant dans une pièce, les portes de sortie ; allergique à la foule ; incapable de respirer en courant, jusqu’à s’effondrer en plein sprint, bouche cousue sur un terrain de rugby, parce que le bruit de l’air qui entre et sort, insoutenable, lui rappelait les halètements obscènes de son grand-père pendant les agressions.

lejdd.fr

Violences sexuelles sur mineurs : plus de cas dans le Nord ou moins d’omerta ?

Sur quinze ans, de 2000 à 2014, le département du Nord est arrivé en tête chaque année au triste palmarès des viols sur mineurs, avec un total ahurissant de 4554 plaintes en 15 ans. Le Pas-de-Calais est deuxième (3030 plaintes pour viols), devançant largement Paris (2564) et Les Bouches-du-Rhône (2316). La part des incestes n’est pas spécifiée dans les statistiques, mais différentes enquêtes de victimation suggèrent qu’elle atteint 60 % à 70 %, en englobant les faits commis par les frères, oncles, beau-pères, grands-pères, etc.

mediacites.fr

«On ne guérit jamais complètement de l’inceste»

Durant la moitié de sa vie, Brigitte Ouellet a porté un lourd secret. Agressée sexuellement de 10 à 17 ans par son père, cette femme a vécu de longues années sous le joug de son bourreau. Elle a finalement trouvé le courage de le traîner en justice après qu’il eut menacé ses enfants.

journal de montreal.com