Votre recherche :

>> Recherche avancée

Catégorie : Presse

L’inceste au Liban. Briser le tabou

Au Liban, les abus sexuels commis sur des mineurs par des membres de leurs familles sont monnaie courante. Pourtant, le silence qui pèse sur ces actes incestueux est étouffant. Peur des représailles ou des qu’en-dira-t-on, l’inceste est trop peu dénoncé. Magazine a recueilli les récits des victimes et des témoins d’incestes, qui ont décidé de briser le tabou.

magazine.com.lb

Foot, bière et inceste

Chaque jour, le téléphone de l’association SOS Inceste sonne, au bout du fil une femme, un homme ou un enfant qui prend contact avec l’association, pour raconter son drame, pour être entendu, pour briser le silence.

lalibre.be

Un député veut inscrire l’inceste dans le code pénal

La proposition de loi sur la protection de l’enfance, déjà adoptée par le Sénat, est examinée à partir d’aujourd’hui à l’Assemblée en commission et passera le 12 mai dans l’hémicycle en séance publique. Le député PS Bernard Roman (Nord) souhaite lui aussi la renforcer en inscrivant l’inceste dans le code pénal. Une « reconnaissance symbolique importante pour les victimes »

leprogres.fr

Rompre le silence à la hache

Brisez le silence, conseille-t-on souvent aux victimes d’abus. Briser le silence ? rétorque en ruant la blogueuse et désormais auteure Pattie O’Green. « Moi, je parle depuis le début, signale cette victime d’inceste, et ce que je reçois en retour, c’est un silence. Un silence social, qui règne. Et c’est ça qui fait mal. “Libérez-vous en parlant”, disent-ils, mais ce n’est pas libérateur de parler si ce que tu reçois en retour c’est… rien ! »

ledevoir.com