Votre recherche :

Article de périodique

Fiche mise à jour le 6 décembre 2018

Dire l’inceste

En bref

Auteurs : Anne-Emmanuelle Demartini
Périodique : Sociétés & Représentations
Numéros : vol. 42, nº 2, ISSN 1262-2966 (Imprimé), ISSN 2104-404X (En ligne)
Dates : Date de publication: 2016
Etendue : p. 45-57
Liens internet : DOI

Description

Titre :

Dire l’inceste

Résumé :

Cet article envisage l’affaire Nozière comme un moment où, dans le cadre d’une procédure judiciaire pour parricide, une parole sur l’inceste a été tenue. Cette parole, que peut en dire l’historien et que lui apprend-t-elle ? Comment peut-il en faire un objet d’histoire ? Comment doit-il l’aborder et quelles questions doit-il se poser ? Reprenant le dossier d’une affaire judiciaire fameuse des années trente, cet article montre d’abord, à travers une étude des représentations de l’inceste, des auteurs ainsi que des victimes des violences sexuelles, la force du tabou qui a frappé la parole sur l’inceste, objet d’une occultation judiciaire et sociale durable. À travers une réflexion épistémologique, méthodologique et déontologique, il discute ensuite la position de l’historien face à la parole sur l’inceste : l’historien doit-il, dans cette affaire, cantonner son étude aux représentations et à la réception de la parole sur l’inceste ou au contraire doit-il envisager l’inceste comme un fait en se demandant si Violette Nozière a dit vrai ? L’article soutient que la réalité ou non de l’inceste est une question historique légitime et que refuser de la poser, c’est risquer de répondre à l’interdit du dire social par l’interdit du dire historique et d’abriter le tabou derrière des positions scientifiques.

Détails

Langue : français
Numéro de fiche : 1523
Source : CrossRef: 2018-11-23
Type de fiche : Article de périodique
Création : 23/11/2018
Dernière modification : 06/12/2018
Statut WordPress : Publié