Votre recherche :

Article de périodique

Fiche mise à jour le 6 décembre 2018

Contribution à l’histoire des débats sociologie/psychanalyse Westermarck, Durkheim et Freud face à « l’horreur de l’inceste »

En bref

Auteurs : Bertrand Pulman
Périodique : Revue française de sociologie
Numéros : vol. 53, nº 4, ISSN 0035-2969 (Imprimé), ISSN 1958-5691 (En ligne)
Dates : Date de publication: 2012
Etendue : pp. 623-649
Liens internet : DOI

Description

Titre :

Contribution à l'histoire des débats sociologie/psychanalyse Westermarck, Durkheim et Freud face à « l'horreur de l'inceste »

Résumé :

En 1891, le sociologue finlandais Edward Westermarck publie The history of human marriage, considéré comme l’un des textes fondateurs des études modernes sur la famille dans la mesure où il rompt nettement avec certains présupposés évolutionnistes. Dans cet ouvrage, Westermarck affirme que la prohibition de l’inceste provient d’une aversion innée pour les rapports sexuels entre les personnes ayant vécu ensemble depuis leur prime jeunesse. Très vite, cette affirmation a été contestée, notamment par Émile Durkheim et Sigmund Freud. Il en a résulté une importante discussion, constituant l’une des matrices des débats sociologie/psychanalyse. Nous restituons ici le déroulement et la configuration de cette controverse, pour en dégager ensuite les principaux enjeux : la signification inconsciente de la crainte de l’inceste, la dimension culturelle de la prohibition, le statut social de la transgression. Ceci conduit à souligner les différences dans le traitement de la thématique de l’inceste, non seulement entre les sciences sociales et la psychanalyse, mais aussi à l’intérieur des sciences sociales, entre la sociologie et l’anthropologie. L’aspect nécessairement transférentiel d’une telle problématique est mis en relief.

Détails

Langue : français
Numéro de fiche : 1509
Source : CrossRef: 2018-11-23
Type de fiche : Article de périodique
Création : 23/11/2018
Dernière modification : 06/12/2018
Statut WordPress : Publié