Votre recherche :

>> Recherche avancée
Article de périodique

La loi visant à protéger les mineurs des crimes et délits sexuels et de l’inceste : Une avancée attendue de longue date… au goût d’inachevé

Fiche mise à jour le 11 juin 2021

En bref

Périodique : La Semaine juridique
Numéros : vol. 19-20
Date de publication : 10 mai 2021
Etendue : pp. 11-15

Description

Présentation de l'éditeur :

Points clés :

  • Pour retenir la qualification de viol ou d’agression sexuelle, est désormais exclue la question du consentement d’un mineur de 15 ans ayant une relation sexuelle avec un adulte, sous réserve d’un écart d’âge supérieur à 5 ans entre l’auteur et la victime
  • Le viol et les agressions sexuelles incestueux sur mineur sont consacrés avec toutefois, outre le cas de l’ascendant, une condition d’autorité de droit ou de fait posée dans le périmètre de l’inceste
  • De nouveaux délits de sextorsion et d’extorsion d’images pornographiques commis à l’encontre de mineurs sont créés, la définition de l’exhibition sexuelle est élargie et tout majeur ayant, en contrepartie d’une rémunération, une relation sexuelle avec un mineur de 15 ans sera auteur d’un viol ou d’une agression sexuelle

Sommaire :

  • Une élaboration peu conformiste axée avant tout sur l’urgence
    • Aux origines
    • Le résultat
  • Des acquisitions prometteuses manquant cependant de cohérence d’ensemble
    • L’inceste, le viol et les autres agressions sexuelles
    • Les compléments

Mots clés SantéPsy :

Droit, Législation, Viol, Victime mineure, Inceste

Mots clés libres :

Loi Billon, Consentement sexuel

Détails

Langue : français
Numéro de fiche : 637
Type de fiche : Article de périodique
Création : 02/06/2021
Dernière modification : 11/06/2021
Statut : Publié