Votre recherche :

Violences sexuelles de l’enfance. En moyenne, les victimes mettent 12 ans à parler après les faits

Une étude Ipsos pour l’association Mémoire traumatique fait l’état des lieux des faits d’agressions sexuelles chez l’enfant. Âge des victimes, traumatismes, prise de parole, impact sur la santé… L’enquête dresse un bilan alarmant.

ouest-france.fr

Proposer un article