Votre recherche :

Audition de l’institut de victimologie à la commission des lois de l’Assemblée Nationale le 10 avril 2018 sur les violences sexistes et sexuelles

Nous envisagerons successivement plusieurs problèmes qui nous paraissent peu ou insuffisamment pris en compte dans le débat actuel sur les violences sexuelles :

  1. la nécessité de fixer une limite non négociable de viol selon l’âge et l’allongement des délais de prescription
  2. le silence sur l’inceste
  3. la nécessité de réformer le Code de la santé publique et la déontologie médicale
  4. l’absence de prise en compte de l’action 58 du 5° plan contre les violences faites aux femmes 2017-2019
  5. l’insuffisance de l’offre de soins aux enfants victimes de violences sexuelles.

thyma.fr

Proposer un article