Votre recherche :

Atteinte sexuelle sur une mineure de 11 ans : « Il était anormal qu’il n’y ait eu aucune instruction pour viol »

Au-delà des débats juridiques, « l’affaire Sarah » est devenue un emblème de la délicate question de l’âge du consentement sexuel. Elle est « vraiment à l’ordre du jour », même s’il « n’y aura pas de bonnes réponses », a souligné à franceinfo Martine Brousse, la présidente de La Voix de l’enfant, association qui s’est constituée partie civile dans cette affaire. Un dossier devenu si emblématique et médiatique qu’Emmanuel Macron s’est déclaré favorable à une évolution de la loi pour fixer un âge en dessous duquel une victime ne pourra jamais être considérée comme consentante.

francetvinfo.fr

Mots-clés : ConsentementFranceinfo
Proposer un article