Votre recherche :

Quand dire, c’est faire taire

À partir de la comparaison des médiatisations de deux histoires d’inceste – l’« affaire Fritzl » et l’« affaire Gouardo » –, l’auteure montre comment le traitement médiatique d’un crime dépend des spécificités de la mise en récit des histoires rapportées et de leurs protagonistes, notamment de la représentation médiatique de la « vraie » et de la « fausse » victime. Elle interroge la possibilité (ou non) du traitement médiatique de l’inceste à travers le choix des éléments médiatisés et le parcours et l’enchevêtrement des médiatisations des deux histoires, et analyse la manière dont la médiatisation de l’histoire de Lydia Gouardo permit finalement de taire l’inceste.

cairn.info

Proposer un article